IdentifiantMot de passe

Bonjour,
Le groupe de presse économique ForumEco rassemble un ensemble de journaux hebdomadaires régionaux habilités à publier les annonces légales
Nos services
Nous Contacter !

  • Abonnez-vous
  • Appels d'offres par e-mail
  • Alerte Annonces légales

L'article de la semaine

Subventions. À quoi sert l’Europe ? Éléments de réponse avec des projets économiques du territoire co-financés grâce aux fonds de l’Union Européenne gérés par la Région.

434 M€ de fonds européens en Champagne-Ardenne

Entre 2014 et 2020, 1,4 Md€ a été fléché dans le Grand Est en provenance de l’Union Européenne afin de co-financer des projets de développement régional (FEDER), de soutien à l’emploi et à l’inclusion (FSE) ou d’aide aux projets agricoles et ruraux (FEADER). Avec 434 M€, la Champagne-Ardenne arrive derrière la Lorraine (737 M€) mais devant l’Alsace (259 M€) en terme de montants d’aides européennes. Sans compter les 420 M€ du programme INTERREG pour le développement des coopérations avec les pays frontaliers, dont ceux avec la Wallonie voisine des Ardennes. 

Dans le cas des fonds FEDER, la thématique du développement économique (recherche, innovation et compétitivité) pèse 83,6 M€ sur la période. C’est ainsi que l’Europe a contribué pour près de la moitié des 5,6 M€ de la construction du Centre d’Excellence de Biotechnologies et de Bioéconomie de Pomacle-Bazancourt (2016) qui réunit une cinquantaine d’enseignants chercheurs de l’Université et de grandes écoles (Centrale Supélec, AgroParisTech et NEOMA), la bioéconomie étant un axe stratégie tant pour le Conseil régional que pour l’Europe (lire encadré). Autre investissement en faveur de la recherche et de l’innovation, la participation européenne pèse encore 50 % des 5,2 M€ de la dernière version du supercalculateur ROMEO de l’URCA, inaugurée en octobre 2018 par le mathématicien Cédric Villani, qui place l’Université à la 250e place mondiale en terme de puissance de calcul. 98 000 € (50 % du projet) ont également été versés à l’URCA pour équiper son plateau technique en imagerie cellulaire et tissulaire d’un scanner de lames histologiques en 2015. Autre figure de proue de l’innovation régionale, la plateforme ardennaise Platinium 3D a reçu 302 000 € de fonds européens pour accompagner la mutation de l’industrie grâce à la fabrication additive. 

Soutien direct aux entreprises 

En plus des équipements structurants qui sont utilisés par l’économie locale, les entreprises bénéficient aussi plus directement de l’appui de l’Europe lorsqu’elles portent des projets innovants. La société sparnacienne Duguit Technologies a bénéficié de 112 000 € du FEDER pour élaborer un prototype d’outil robotisé pour l’amélioration des différentes étapes de congélation liées au processus de vinification du champagne. Dans les Ardennes, Systèmes et Technologies de Traitement de Surface et le centre de recherche CRITTMDTS a reçu 162 000 € pour concevoir un prototype industriel de traitement des matériaux plastiques de formes complexes dans le but d’améliorer leurs capacités d’adhésion. 

Dans le cadre du programme Usine du Futur, la société coopérative Le Bâtiment menuisier (Bezannes) a obtenu près de 26 000 € pour acheter une machine de découpe avec assistance numérique. Autre exemple avec le soutien (45 000 €) à la société auboise Artémise, spécialiste du recyclage des sources lumineuses, dans la modernisation de ses lignes de production afin de gagner en productivité tout en améliorant les conditions de travail des salariés.

Philippe Demoor