IdentifiantMot de passe

Bonjour,
Le groupe de presse économique ForumEco rassemble un ensemble de journaux hebdomadaires régionaux habilités à publier les annonces légales
Nos services
Nous Contacter !

  • Abonnez-vous
  • Appels d'offres par e-mail
  • Alerte Annonces légales

L'édito de la semaine

Faut-il rire, faut-il pleurer...

Il faut bien avouer que le mouvement des gilets jaunes échappe de plus en plus à toute tentative d’analyse réductrice. Ils sont rares, ces moments, dans la vie d’un pays, où l’on a le sentiment que, d’un côté tout pourrait basculer et bouleverser la marche de l’Histoire, mais où, dans le même temps, on reste confondu par la profonde absurdité de certaines revendications ou des comportements des uns et des autres. Grandeur et ridicule absolu se côtoient allègrement autour de ce gilet devenu si symbolique. Grandeur d’une colère ou d’un désespoir parfois exprimé d’une manière si forte qu’il pousse à la réflexion, qu’il laisse sans voix et sans réponse. Qu’il force à l’humilité et à l’introspection. Ridicule absolu de celles et ceux qui, à l’occasion de ces manifestations se sentent autorisés à libérer leurs plus bas instincts. Ceux qui s’érigent en petits dictateurs minables de ronds-points et obligent leurs semblables, soit à une lâcheté qui leur permettra de passer en mettant leur gilet jaune sur le tableau de bord et à s’acheter une tranquillité à bon compte, soit à surenchérir dans la bêtise s’ils refusent de ce plier à ce diktat dérisoire.

Berty Robert